n619802296_1086490_2093

Nicolas Medad a le charisme, l’intelligence, la grâce et l’humilité des plus grands.

Petit clin d’œil du destin, il a été propulsé sur grand écran, devant le regard de milliers de téléspectateurs lors de la remise des César samedi soir…Au moment même ou Isabelle Adjani se voit remettre le César de la meilleure actrice pour la Journée de la Jupe, la France découvre Nicolas dans un
moment rare d’émotion. On vibre avec lui, il vibre avec nous…

 

Mais qui est-il vraiment ? Nicolas, les pieds sur terre et la tête dans les
étoiles. Homme de talent, ceux d’entre nous au potentiel indéniable. Et pourtant…Le chemin a été semé d’embûches avant de pouvoir enfin assouvir sa passion ! De longues études, Nicolas est kinésithérapeute- ostéopathe, une activité qu’il exerce toujours. Mais Il ne s’en contente pas! Avec toute la pugnacité et l’authenticité qui le caractérisent, il met tout de coté à l’age de 28 ans pour se consacrer à son métier de comédien qu’il chérit tant.

Sélectionné pour le Prix Olga Horstig 2008, Jacques du meilleur comédien la même année, il a du se battre pour se faire une place. Véritable acteur de scène, il enrichit son palmarès au rythme de ses collaborations théâtrales.

Il est à l’affiche de Psycholove mise en scène par Philippe Peyran Lacroix, véritable
révélation du Festival d’ Avignon 2009. Nicolas a re-signé cette année pour le Festival et se produira au Théatre du Monte Charge à 15h30, et sur les planches
parisiennes à la rentrée (octobre 2010), avec à ses cotés Melissa Drigeard et Pierre Azéma,. Il va également tourner dans le premier long métrage de Mélanie Laurent…

Une consécration pour cet homme dont le mode de fonctionnement est des plus pragmatiques :  » Je me remets en questions de façon perpétuelle, mais je garde toujours la même trajectoire. Je me concentre uniquement sur des projets qui me correspondent, je ne me disperse pas. »

L’espace d’un rendez vous furtif Nicolas m’emmène du coté de chez Truffaut, Audiard ou encore Godard. L’interview se prolonge, Nicolas est attendu pour un dîner, mais peu importe ! Notre Cary Grant à la française partage avec moi, encore pour quelques instants, un peu de son rêve de gamin, de son parcours hors normes guidé par la noblesse de son caractère, de sa vision de la vie : une vie remplie d’émotions, de complicité et de partage autour de l’Art indéfinissable qu’est le grand cinéma français !

Nicolas, nationalité et origine des parents?

Père français, mère d’origine espagnole…

Penses-tu que le « Yes We Can » c’est possible en France?

Et bien disons qu’il faut se battre un chouia! Un peu plus qu’ailleurs quoi! En France on est très formatés et pour se faire une place il faut en vouloir et surtout sortir des sentiers battus! En ce qui me concerne, je fonctionne sur le modèle américain! Alors oui tout est possible en France il faut juste s’en donner les moyens!

Nicolas, Tu penses qu’on mets assez les talents en valeur en France ?

Non ! On fait dans la facilité ! On utilise ce qui existe déjà et ce qui fonctionne ! La révélation d’un jeune talent comme Tahar Rahim, il faut vraiment que se soit porté par un Jacques Audiard, qui aujourd’hui peut tout se permettre !

Tu la trouves comment la France d’aujourd’hui ? Elle t’inspire quoi ?

Je ne la trouve pas très moderne ! La France a peur du risque et fonctionne au ralenti. On se base trop sur des schémas archaïques. Faut se lâcher un peu !!

Tu leur réponds quoi toi Nicolas, aux gens qui te disent qu’il ne se passe plus rien à Paris ?

Je leur réponds qu’il faut vivre ! Provoquer aussi ! Il se passe plein de choses à Paris. C’est une ville totalement atypique et qui nous offre la possibilité de tout nous permettre !

Nicolas, qu’as-tu fait pour en arriver là ?

J’ai fait de la comédie étant enfant. Le temps s’est écoulé, et après une formation dans un domaine totalement éloigné des plateaux de cinéma, je suis revenu vers la scène. Mon instinct a repris ses droits ! Je suis fait pour ce métier, c’est ce qui me fait vibrer !

Et puis, je reste connecté à mes envies tout en exerçant ma profession initiale. Parce qu’exercer un autre métier ça me permet d’avoir une vraie liberté dans mes choix artistiques. Et de pouvoir par exemple dire non à ce qui ne me fait pas envie !

Celui ou Celle qui incarne la success story à la française par excellence pour toi ?

Mélanie Laurent ! Sans aucune hésitation ! Elle a tout compris !!

Le prochain français bankable. Tu paries sur qui ?

J’avais parié sur Tahar Rahim à Cannes. J’attends de voir ce qu’il va donner dans son prochain film.

Nicolas, tu as un scoop pour moi te concernant ?

Oui !!Détrompez-vous, je ne suis aucunement l’amant caché d’Isabelle Adjani !!Le cadreur s’est attardé sur moi et on m’a bien chambré avec ça ! J’ai reçu 50 textos en l’espace de quelques minutes !

Photos ©Sacha Goldberger & Carlota Forsberg

Comments are closed.