sans-titre-69

Pédigree

Allure de bad boy/beau gosse « yummy » dans Secret Story 2 (les filles adorent ça !!), Cyril a offert à la France le conte de fée le plus improbable de notre génération.  L’histoire de la princesse qui s’éprend du petit gars de la banlieue champion de breakdance aurait pu rapidement tourner en mièvrerie, mais c’est en réalité l’inverse qui se produit.
Cyril garçon vif et incisif, bien dans sa tête et ses baskets …

Fiche Technique

Une influence qu’il gère à la perfection. Autrefois « micro-people » (Cyril est le candidat qui a marqué les esprits dans Secret Story 2), devenu entrepreneur qui se joue des apparences…« un People moi ? Quel people ? Ou ça ?»…

Cyril aurait pu tomber dans de nombreux pièges  et devenir un Guiseppe en puissance ! Caricature, manipulation, disgrâce, discrédit… God bless him ! Il nous a évité tout cela! L’émission lui a permis de se distraire et de gagner de l’argent tout en apportant de la notoriété à la discipline du breakdance.  Joli package ! Il aurait pu se reposer sur ses lauriers, enchaîner les mauvais scénarios télévisuels qui auraient miné son image jusqu’au point de devenir une autre de ces stars jetables aux neurones ramollies par leur propre égocentrisme !

Se regarder le nombril ? Très peu pour lui ! Il exploite discrètement et savamment l’influence auprès de son public pour se reconvertir habillement. Qui l’aime le suive ! Et ses « followers » sont au rendez vous !

Et c’est tout naturellement qu’il s’associe à un de ses potes (Ndlr: Mikael Outmezguine) pour monter sa petite entreprise dans l’univers du Web.
Digital native averti, Cyril est devenu en « no time » un de ces acteurs de la toile qui compte et que l’on écoute.

La notoriété acquise par ses 2 troublions du Web ne réside pas dans le seul fait que Cyril a été très médiatisé. Cyril a acquit ses lettres de noblesse tant auprès des médias spécialisés que des poids lourds dans son domaine.

Loin de moins l’idée de vous démoraliser les filles mais désormais ce n’est à l’Open Fest de Porto Vecchio les pieds dans l’eau que vous tomberez sur Cyril mais bel et bien dans une de ces conférences  que les entrepreneurs en vogue affectionnent. Une tête bien faite dans un esprit sain et sportif.

What Else ?!!!

Wizee


C’est la nouvelle start up qui affole le Net. Une plateforme qui manquait à l’univers médiatico-digital.

Mais encore? N’importe quel bon community manager vous dirai la chose suivante :
Wizee est une plateforme de personal branding pour personalités « à mi-chemin entre le réseau social et la Web agency ».

Wizee est née du constat que la plupart des personnalités publiques n’ont pas de site ni de blog, et que lorsqu’elles en ont, leur actualité reprise dans les médias finit par nuire à leur visibilité. Lancé le 10 novembre, Wizee vise à faciliter la visibilité des personnalités en leur offrant un lieu d’échange avec leur public.
La vraie valeur ajoutée c’est de garantir que tous les contenus publiés viennent directement des artistes.

Wizee by Cyril Paglino

La différence entre les sites People, les sites gérés par des fans ou encore des sites d’infos musique, foot ou médias est bien évidemment le contenu. Sur Wizee, l’angle de la news est différente. On ne filme pas l’artiste, on ne le raconte pas. Il le fait lui-même.  Wizee est sa tribune, son lieu d’expression, son propre média. Wizee est un lieu « authentique », utile face à l’abondance des faux profils sur les réseaux sociaux.

sans-titre-77

Cyril, nationalité et origine des parents ?

Nationalité française, maman italienne et papa français

Cyril, qui es tu,  d’où viens-tu, ou vas-tu ?

Je suis un jeune des années 80 ! Je suis né dans le 78, à Trappes il y a 24 ans et j’y ai grandi . J’ai baigné dans la culture hip-hop. Je suis devenu danseur de haut niveau. J’ai parcouru 45 pays pour la danse, de bien belles années !  J’ai commencé la danse à 13 ans et a ma majorité, je suis devenu Vice Champion du Monde et 3 fois Champion de France avec mon groupe Legiteam Obstrixion.

A 21 ans j’ai démarré une nouvelle vie dans le Web. Les outils collaboratifs m’ont toujours amusé, tellement que j’ai voulu comprendre les business model et l’aspect technique de la chose. Ça a été une vraie révélation !

Entre temps j’ai connu un gros tournant puisque j’ai participé à une émission télévisée (Ndlr : Secret Story 2). Je me suis intéressé aux métiers de la production et de la diffusion de contenus, puis a l’univers des médias en général. J’ai ensuite travaillé en tant que journaliste pour Première.fr. ou j’effectuais des interviews à l’arrache !

J’ai arrêté l’école à 16 ans, je n’ai pas de diplômes. J’étais trop  concentré sur la danse des mes 15 ans. J’ai fais un choix, celui de tout tenter. De vivre de cette passion. C’était risqué, mais ca a été ma première grosse victoire.

Quelques années, heures d’avion et victoires plus tard, j’ai reçu un email sur MySpace d’Endémol qui me propose de participer à Secret Story. On est début 2008 et je me dit why not ? C’est bien payé et valorisant pour l’image du groupe (ndlr : Cyril parle de son crew de break dance). J’ai demandé l’avis de chacun, ils m’ont dit «fonce » !

J’aurais pu regretter mais il n’y a pas eu d’embuches.  Au final  l’image de jeune cool tatoué qui serre une jolie meuf (ndlr : Alexandra Obolensky) a plutôt joué en ma faveur ! Ça a pas mal parlé aux jeunes ..

Aujourd’hui je vais vers plus de responsabilité, vers l’apprentissage et l’évolution sociale. Même si la danse m’aide, au quotidien.

Cyril, penses-tu que le « Yes We Can » c’est possible en France ?

Je pense oui. Mais en France on fait gaffe à l’âge. Si tu as moins de 30 ans, à part si tu es un « fils de » c’est dur ! Et puis entreprendre au niveau juridique c’est très compliqué ! L’entrepreneur qui a réussi est doublement respectable ! C’est la que la notion de travaille prend tout son sens. Mais je reste convaincu que, si tu veux, tu peux.
C’est la théorie des 10 000 heures : n’importe qui dans le monde peut être un expert dans n’importe quel domaione en accomplissant  10 000 heures  de travail. C’est mathématique.

Cyril, tu penses qu’on met assez les talents en valeur en France ?

Et bien disons qu’avec le Net on a cette immense chance ! Tu peux devenir connu en un click ! Tu peux sortir de nulle part ! Il y a pleins de très bons exemples : Joyce Jonathan, Grégoire, Rémi Gailard…
Le Net a fait tomber les barrières. Plus besoin de « moyen » pour signé en major, on peut désormais montrer son art au monde entier sur le net. Si ça plait, le retour sera immédiat. On évolue dans l’ère des « YouTube Stars » !

La France d’aujourd’hui elle t’inspire quoi ?

Je la trouve un peu archaïque. On ne laisse pas assez de place aux jeunes. Et puis la paperasse c’est vraiment relou !

Et en même temps je la trouve sublime, créative, cosmopolite. Il y a des mouvements qui cartonnent et qui font avancer la France artistiquement. En termes de noms, je pense notamment à notre fameuse « French Touch » avec des collectifs Ed Banger, WearefromLA, ou des mecs comme  JR…
Et puis de toute façon je suis fou amoureux de Paris, alors les défauts de ce pays, je vis et vivrais avec !

Celui ou celle qui incarne la « Success Story » à la française par excellence pour toi?

Xavier Niel est un bon exemple de succès story. Le mec est en train de devenir le 4ème opérateur français et promet d’ être moins cher que tous les autres. C’est quelqu’un qui fonce, qui réinvestit quitte à s’endetter. Le type est humble, discret et ne porte jamais de cravate, c’est un vrai entrepreneur du 21ème siècle.

Le prochain(e) français(e) « bankable » pour toi ?

Question pas simple. Dans le web, je crois que des types comme Frédéric Montagnon (Overblog) et Pierre Chapaz (Kelkoo) qui se sont associés et ont crée le groupe Wikio vont faire de grandes choses. Ils sont de ceux qui ont une vraie vision européenne.
Artistiquement parlant, je pense à des mecs comme Irfane de Outlines ou le collectif WeArefromLA !

Cyril, tu as un scoop pour moi ?

Hum, rien de bien fou. On m’a contacté pour participer à Carré VIP, les Anges de la Téléréalité et toutes sortes de programmes du genre depuis 3 ans. j’ai répondu NO WAY !

Cyril, une leçon de vie.

Texte, interview & Direction Artistique by Aurélie Siou
Photos ©Cheick Touré

 

Comments are closed.